Collectif pour la sécurité alimentaire

Pour des alternatives en alimentation concrètes

La mission du Collectif pour la sécurité alimentaire est de trouver des solutions collectives aux besoins de la population et des ressources du milieu permettant d’exercer un rôle de vigilance sur la capacité de la population à assurer sa sécurité alimentaire et d’agir pour contrer la pauvreté et l’exclusion.

En plus de leurs activités propres offertes distinctement, les organismes en sécurité alimentaire, dans leurs actions pour lutter contre la pauvreté, développent des projets concertés aux bénéfices des ménages, familles, aîné.e.s et personnes seules défavorisés sur les plans social et économique. Pour réussir les initiatives, les citoyen.ne.s, les partenaires communautaires, les institutions, les élus et les commerçants sont invités à se mobiliser et à soutenir d’une façon ou d’une autre les activités concertées suivantes : Le Projet Alimentation Petite-Patrie, Le Magasin-partage de la rentrée scolaire, la Fête de la rentrée, Le Magasin-partage de Noël et la Semaine du  Mois de la Nutrition en mars.

Représentante du Collectif en sécurité alimentaire
Ninette Piou, 514 278-2157 / npiou@centrenarive.com

Pourquoi se mobiliser et se concerter

En 1992, une centaine de citoyennes et de citoyens, d’intervenantes et d’intervenants du quartier se sont rencontrés pour réfléchir ensemble sur la pauvreté et proposer des actions pour améliorer les conditions de vie, enrayer la faim et valoriser les initiatives du milieu. Une année plus tard, en 1993, le Collectif en sécurité alimentaire a vu le jour, à la suite du regroupement de quelques organismes qui voulaient échanger et se former sur la question de la sécurité alimentaire. Dix ans plus tard, en 2003, le Collectif commença à vivre des moments troubles, des visions et des préoccupations différentes se confrontent, les besoins grandissent mais le financement des ressources n’augmentent pas. La lutte à la pauvreté et à l’insécurité alimentaire exige une concertation plus large pour des alternatives concrètes. En 2006, le Collectif prend un nouveau virage, résolument tourné vers la sécurité alimentaire, il produit et diffuse un dossier sur la sécurité alimentaire dans La Petite-Patrie et tient un forum de quartier. Depuis, des alternatives se sont multipliées, en plus du dépannage alimentaire se sont développés les  jardins communautaires devenus des jardins collectifs, les groupes d’achat, la cuisine collective et solidaire, la récupération au Marché Jean-Talon, Bonne boite bonne bouffe, jardinets en bacs et en pots, souper famille, repas communautaire, ateliers de cuisine créative. Aujourd’hui, deux nouvelles activités s’y sont ajoutées : l’épicerie solidaire et le resto solidaire.

Membres du Collectif en sécurité alimentaire