Petite histoire 2017-10-30T15:11:45+00:00

Petite histoire

La Petite-Patrie est un territoire qui a souvent changé de nom au cours de son histoire. Le nom qu’on lui connait aujourd’hui provient du titre du roman de Claude Jasmin, « La Petite-Patrie » paru en 1972. Il est adopté par les intervenants du CLSC, conservé lors de la création des arrondissements en 1989, sous le nom de Rosemont-La Petite-Patrie.

Vers 1846

Vers 1846, il y a formation des conseils municipaux et les terres seigneuriales sont divisées en concessions. La Petite-Patrie est divisée en deux: une partie se retrouve dans le village Côte-de-la-Visitation (est) et l’autre partie dans le village Côteau St-Louis (ouest). C’est un territoire agricole, parsemé des carrières de calcaire d’où on tire la pierre grise typique de Montréal.

On inaugure la voie ferrée en 1878, et vers 1890, le développement se poursuit avec les carrières et l’arrivée des tramways électriques. Des maisons sont construites au nord de la voie ferrée et l’axe commercial de la rue St-Hubert prend son essor dès 1880. La paroisse St-Édouard est créée en 1895, avec sa première chapelle-école, située rue St-Denis, coin Beaubien.

Début 1900

Aux environs de 1905-1907, la communauté anglophone se développe. Les nouveaux arrivants d’alors, notamment Irlandais et Italiens, sont attirés par les emplois du Canadian Pacific. Vers 1910, la communauté Italienne a une paroisse autonome. L’église Notre-Dame-de-la-Défense (Chiesa della Madonna della Difesa), inaugurée en 1919, est le coeur spirituel de la communauté de la Petite-Italie qui accueillera une grande vague d’immigration italienne après la seconde guerre mondiale.

De nos jours

L’urbanisation croissante et la diversification de la population se poursuit jusqu’à nos jours. Aujourd’hui, La Petite-Patrie s’étend sur les districts municipaux de St-Édouard et d’Étienne-Desmarteau.

L’histoire du quartier en bande-dessinée

Découvrez quelques tranches d’histoire de La Petite-Patrie avec RUES DE MONTRÉAL, histoires urbaines en bande-dessinée! Une présentation du Festival de BD de Montréal et de la Revue Planches, dans le cadre du 375ième de Montréal. Les œuvres ont été exposées aux Parcs Molson/de La Petite-Italie jusqu’en octobre 2017.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le projet, et cliquez sur les images pour découvrir les BDs.

Incinérateur des Carrières

– Par Julien Paré-Sorel

Marché Jean-Talon

– Par Catherine Ocelot

Plaza Saint-Hubert

– Par Jeik Dion

Bain Saint-Denis

– Par BOUM

Exposition photos

Bienvenue sur le nouveau site PetitePatrie.org!

Nous sommes heureux de pouvoir vous accueillir dans ce nouvel espace d’informations.

Prenez note que certaines modifications pourraient être apportées dans les semaines qui viennent. Merci de votre compréhension et bonne visite!